Enseignement secondaire

Que faire sans le bac ?

Que faire sans le bac ?

Vous n’avez pas obtenu le bac ? Quelques solutions s’offrent à vous afin de trouver une insertion professionnelle.

Que faire sans le bac ? Les portes de l’enseignement supérieur ne sont pas nécessairement closes si vous avez échoué à l’examen. Il existe de nombreuses alternatives permettant de reprendre des études supérieures.

Suivre une formation en alternance

De nombreuses formations en alternance sont ouvertes aux étudiants qui ne possèdent pas le bac. Elles privilégient une insertion efficace sur le marché de l’emploi. La formation en alternance est disponible par la voie du contrat de professionnalisation ou d’apprentissage. Quelques BTS peuvent également être préparés en deux ans dans le cadre de l’alternance, souvent dans le secteur tertiaire, en fonction de votre niveau scolaire. Vous obtiendrez une première expérience rémunérée tout en percevant une rémunération. Les titres professionnels sont des diplômes qui ont pour objectif de trouver rapidement un travail à l’issue de la formation en alternance.

Suivre un DAEU

Le DAEU (ou Diplôme d’Accès aux Études Universitaires) représente une seconde chance aux étudiants qui n’ont pas décroché le bac et qui permet de ne pas quitter le système scolaire. Cette formation qui se prépare en un an permet de suivre des études dans l’enseignement supérieur dans une faculté par exemple. Les universités sont nombreuses à proposer ce diplôme, souvent en cours du soir. Les étudiants doivent impérativement justifier de deux ans d’activité professionnelle ou bien d’être âgé d’au moins 24 ans. Ils doivent également réaliser des épreuves d’admission en fonction de l’option choisie (littéraire ou scientifique). Vous pouvez réaliser une remise à niveau afin de mettre toutes les chances de votre côté si vos connaissances vous semblent insuffisantes. Vous pouvez ensuite intégrer une licence, un BTS ou un DUT à l’issue de cette formation.

Suivre une capacité en droit

La capacité en droit représente un véritable tremplin pour la fac. Cette formation est ouverte aux non-bacheliers et permet d’acquérir des notions fondamentales dans le secteur juridique. Ce diplôme se prépare durant deux années d’études et est préparé aussi bien à temps partiel en journée qu’en cours du soir. Si votre motivation ne connaît plus de limite, quelques universités proposent de suivre cette formation à distance. Une fois titulaire de cette capacité en droit, vous êtes en droit d’intégrer une licence de droit, un BTS ou un DUT.

Suivre un service civique

Intéressé par le domaine de la culture, de l’éducation ou du sport ? Le service civique constitue une excellente alternative auprès des jeunes âgés de 16 à 25 ans en réalisant des missions professionnelles dans une association, une collectivité ou un établissement public. Ce dispositif est accessible sans condition de diplôme et permet d’acquérir de l’expérience valorisée par les futurs employeurs.

Intégrer la fonction publique

Certains métiers de la fonction publique sont accessibles aux jeunes qui ne possèdent pas le bac et qui ne souhaitent pas passer de concours. Vous intégrez le marché du travail en suivant une formation adaptée à vos objectifs professionnels. Près de 7 500 postes sont à pourvoir chaque année. Attention, certains métiers nécessitent néanmoins de passer un concours.

Wally

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *