Enseignement supérieur

La rentrée décalée : une solution pour de nombreux étudiants

Vous souhaitez vous réorienter en cours d’année ? La formation que vous avez intégrée en septembre ne vous intéresse plus ? De nombreuses écoles recrutent par le biais des rentrées décalées.

Une rentrée en janvier, février, ou mars ? Une solution presque inimaginable il y a encore quelques années, mais qui s’est multipliée en l’espace de quelques temps. Aujourd’hui, de très nombreuses écoles spécialisées proposent des rentrées décalées. Écoles d’ingénieurs, écoles de commerce, écoles d’informatique, etc. : les étudiants qui ne sont pas satisfaits de leur orientation en octobre ou novembre ont de nombreuses opportunités pour rebondir.

Une seconde chance pour ceux qui se sont trompés d’orientation

Vincent, 22 ans, a pu intégrer une école de commerce parisienne en janvier. « J’avais décidé d’intégrer une première année d’économie à la fac, raconte-t-il. Mais je me suis rapidement rendu compte que l’université n’était pas faite pour moi : je n’arrivais pas à suivre les cours, je n’étais pas sérieux. Bref, je n’étais pas assez encadré ».

C’est au bout de quelques semaines que le jeune étudiant prend la décision d’arrêter : « J’avais trouvé un job étudiant à côté, j’ai donc arrêté les cours en octobre et j’ai poursuivi mon travail. Puis un ami m’a dit que certaines écoles de commerce recrutaient en janvier. Alors je me suis renseigné, j’ai passé un concours que j’ai réussi, et j’ai intégré une école très réputée », explique-t-il.

Aujourd’hui en deuxième année, Vincent se dit « très satisfait » de son choix et souhaite poursuivre dans cette école « jusqu’au bac+5 ».

Une belle opportunité pour les recalés d’APB

Chaque année, nombre de jeunes n’ont pas la formation de leur choix sur la plateforme Admission Post Bac (APB). Certains parviennent à trouver une école au dernier moment, mais d’autres, plus malheureux, se retrouvent sans rien. Ces écoles leur donnent également une belle opportunité. C’est ce qui est arrivé à Charlie qui a pu intégrer une école du web en février 2015.

« J’avais été refusé sur APB, et je ne m’étais pas trop préoccupé de tout ça pendant les vacances. J’avais eu mon bac donc je me disais que j’allais bien trouver une formation en septembre », expose-t-il.

Finalement, Charlie ne parvient pas à intégrer d’établissement à la rentrée. C’est après plusieurs semaines de recherche qu’il trouve une école de web dont les sélections se font en janvier pour une rentrée en février.

Il réussira finalement les épreuves et intègrera l’école. « J’ai été chanceux, et aujourd’hui, je suis vraiment content de cette opportunité. La première année, ça a été un peu difficile car j’ai dû suivre un programme d’un an en un semestre. Mais ce n’est pas si difficile », ajoute-t-il.
Chaque année, de nombreux jeunes trouvent une école grâce aux rentrées décalées. Pourquoi pas vous ?

Pour plus d’informations sur les rentrées décalées

Villes Educatrices

Villes Educatrices

Actualités de l'éducation et de l'enseignement en France et par ville ( Paris, Marseille, Lyon...)

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *