Enseignement supérieur

Les perspectives d’avenir du travail dans l’ère numérique

La mutation du travail est une problématique récurrente et centrale pour toutes les entreprises, quel que soit leur taille ou leur type. Vigilance donc au moindre changement, à la moindre nouveauté qui pourrait faire pencher la balance du bon ou du mauvais côté.

Les mutations du secteur informatique

L’avenir du travail, c’est sans aucun doute le numérique et l’automatisation. Le véritable enjeu est d’envisager les différentes mutations possibles pour chaque poste et d’en noter les conséquences.

Les prévisions restent bonnes dans l’ensemble même s’il est évident que certains postes vont avoir du mal à passer de la version traditionnelle à la version moderne. Il est clair également que l’arrivée de l’ère digitale intègre des changements de mode de vie ainsi que des changements dans le mode d’organisation. La mutation concerne également les formations en informatique qui deviennent plus sélectives et plus spécialisées pour répondre aux besoins des recruteurs.

Certaines notions vont également évoluées sans nul doute comme le concept de salariat ou encore la notion d’emploi. Les termes juridiques devront inclure désormais des procédures standardisées, l’intelligence collective ou encore les plateformes.

L’avenir des emplois en mutation

France Stratégie a dévoilé le 19 juillet dernier que seulement 15% des emplois français sont automatisables (source: Le monde informatique). Un chiffre assez surprenant dans un pays qui crée des start-ups à la chaîne (600 par an environ). C’est en grande partie à cause des valeurs sociales profondes de la France qui placent l’humain au-dessus des profits.

Les problèmes d’adaptabilité et de flexibilité des contrats de travail peuvent également représenter un frein. Considérés comme amovibles, certains ne prévoient aucune clause permettant de résoudre ces problèmes.

Certains métiers baignent dans l’ère digitale depuis longtemps comme les hôtesses de caisses, mais il semble qu’automatiser la caisse enregistreuse signifie également, supprimer des emplois. Près de 40% des postes seraient dans ce cas (source: Formation en Informatique).

Mots clés
Morgane

Morgane

Prof en établissement privé, je milite pour le droit des enseignants.
Je suis de près l'actualité de l'éducation nationale et partage mes trouvailles sur le blog.

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *