Enseignement supérieur

L’intégration des étudiants internationaux en France

Lorsqu’on est un étudiant étranger, il n’est pas toujours aisé de s’intégrer harmonieusement dans l’université qui nous accueille. Barrières de la langue, des coutumes, des horaires… Nombreux sont les obstacles au bon déroulement du séjour académique d’un étudiant international. Voici quelques facteurs qui peuvent les aider.

Première barrière à contourner : la langue

Evidemment, lorsqu’on part étudier à l’étranger, la première barrière à laquelle on doit faire face est celle de la langue. Bien sûr, on possède généralement au moins les bases académiques qui nous permettent de nous débrouiller un minimum et de comprendre un temps soit peu les cours prodigués à l’université d’accueil, et on pense que cela sera suffisant.

S’il y a bien une chose à comprendre pour un étudiant international, c’est que la fréquentation de l’université n’est pas le seul élément à prendre en compte lors d’un échange universitaire. D’une part, si l’on ne tente pas de se sociabiliser un minimum, on risque de développer un mal du pays et de ne pas profiter au maximum de l’expérience. Mais surtout, lorsqu’on souhaite maîtriser entièrement un langage, il ne faut pas se cantonner au registre linguistique universitaire, il faut également apprendre le langage courant, celui parlé tous les jours entre collègues par exemple.

C’est pourquoi il peut être intéressant, pour un étudiant international, même s’il maîtrise déjà la langue, de prendre des cours supplémentaires sur place. Pour un étudiant international qui viendrait étudier dans notre pays, apprendre le français en immersion lui apporterait, d’une part, un meilleur niveau de langue, mais aussi cela lui ferait rencontrer du monde sur place et l’aiderait à se sociabiliser.

ESN, le réseau d’intégration des étudiants internationaux

Un autre atout majeur pour aider un étudiant international à bien se sentir dans son pays d’accueil est, sans aucun doute, le réseau Erasmus Student Network, qui a pour mission de promouvoir la mobilité internationale et d’aider à l’intégration des étudiants internationaux, Erasmus ou non.

Le réseau ESN est présent dans tous les pays participant au programme européen Erasmus et organise, dans chaque grande ville universitaire, des actions solidaires pour les étudiants étrangers afin de faciliter leur intégration dans les pays d’accueil : jeux de pistes, sorties touristiques, apéro-langues, parrainage, soirées d’intégration…

A svaoir que même si le réseau porte le nom d’Etudiant Erasmus, il est ouvert à tous, Erasmus ou non, étudiants ou non. Il promeut également la mobilité internationale pour tous, pas seulement les étudiants. Alors si vous songez passer quelques mois à un an à l’étranger, quelque soit votre statut, c’est vers eux qu’il faut vous tourner.

Mots clés
Villes Educatrices

Villes Educatrices

Actualités de l'éducation et de l'enseignement en France et par ville ( Paris, Marseille, Lyon...)

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *