Enseignement supérieur

Métiers du numérique : les formations plébiscitées en 2018

Chaque année, la demande de professionnels qualifiés croît dans le domaine du numérique, et de multiples postes restent non pourvus, du fait d’un manque de compétences. Désormais, de nombreuses formations, plus en adéquation avec la demande actuelle, sont proposées, pour pouvoir satisfaire à cette demande croissante.

Le data analyst : l’interprète des statistiques

Le data analysta un rôle clé dans le traitement des données collectées sur le net. Il élabore des tableaux de bord qui rendent les informations parlantes, et présente des indicateurs significatifs. Comme dans de nombreux, les formations plébiscitées en 2018 sont généralement de type bac+5. Pour devenir data analyst, il faut donc s’orienter vers une école d’ingénierie informatique, spécialisée en statistiques. Des Masters spécialisés sont également accessibles en 1 an, comme le MS GBD (gestion du Big data), si l’on souhaite progresser rapidement vers un post de data scientist.

La Business intelligence : une aide à la décision efficace

En récoltant des informations précieuses concernant le mode de fonctionnement d’une société, le consultant en business intelligence est un appui de qualité pour les dirigeants, dans la prise de décisions. Il utilise des outils pertinents et cohérents les uns aux autres, afin de suivre la stratégie de l’entreprise. Son champ d’action est vaste : au-delà des finances, il offre ses compétences en terme de relation client, ressources humaines ou encore logistique. Pour devenir consultant en business intelligence, il faut passer par une école d’ingénieurs en informatique, avec, de préférence, une spécialisation en informatique décisionnelle.

Les métiers du RSE : une tendance durable

Les métiers du RSE (responsabilité sociale des entreprises) ont pour objectif d’adapter la société aux nouvelles obligations environnementales, digitales et sociales. La responsabilité des entreprises, vis-à-vis du contexte économique et écologique actuel, a été redéfinie. Elles doivent dorénavant, répondre à des réglementations plus exigeantes, face à l’influence des consommateurs. Pour se former, il existe des modules courts, traitant d’un sujet en particulier tels que : élaborer une stratégie RSE ou intégrer le développement durable dans les achats publics, mais aussi des bac+5 (école d’ingénieurs, commerce, Master…) en sciences de gestion, environnement, développement durable…

Les métiers du SEO : le vent en poupe

Dans la lignée des grands métiers du numérique, se placent en tête de liste les formations liées au référencement naturel. Une école supérieure du digital pourra ainsi proposer un enseignement poussé pour des postes de rédacteur e-commerce, journaliste web ou encore directeur brand content à terme. Diplomé d’une formation de communication digitale, le content manager pourra ensuite prendre soit la voie du freelancing, soit celle du salariat (50 000 euros par an pour un sénior).

Villes Educatrices

Villes Educatrices

Actualités de l'éducation et de l'enseignement en France et par ville ( Paris, Marseille, Lyon...)

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *