Enseignement supérieur

Se former et travailler en crèche : la meilleure voie

Vous souhaitez travailler dans une crèche au contact des enfants, mais vous ignorez encore quelle voie est la plus adéquate pour réaliser votre rêve ? Voici quelques pistes !

Les différents métiers de la petite enfance en crèche

Le secteur de la petite enfance recrute encore énormément. Bien que les métiers indépendants soient très tendance, les postes en crèche sont également très demandés. Que ce soit une crèche privée, une crèche d’entreprise ou une micro-crèche, ce type de structure a besoin d’un personnel de santé qualifié et d’un personnel d’encadrement. Éducateur de jeunes enfants, infirmière, auxiliaire de puériculture, assistante maternelle ou directrice de crèche, les métiers accessibles sont variés et ont des exigences spécifiques.

Les formations pour travailler en crèche

La petite enfance est un secteur porteur auquel on peut accéder même sans diplôme. Mais pour ceux qui ont l’opportunité de se former, sachez que le meilleur moyen d’assurer son avenir et de pouvoir postuler dans une crèche reste encore la formation petite enfance, accessible par de nombreux organismes comme les formations Zazzen.

Plusieurs voies d’études permettent de déboucher sur un métier de la petite enfance en crèche. Ces formations vont du CAP à Bac +5 dans les filières santé et management. On peut travailler en crèche avec un CAP petite enfance, un diplôme national d’EJE à Bac +3, un diplôme d’État d’infirmier (bac+3), un diplôme d’État de puériculture (bac+4).

La filière santé est considérée comme la voie royale, toutefois les formations concernées ne sont accessibles qu’à partir du Bac. Pour accéder à la formation EJE par exemple, il faut passer un concours d’entrée dans l’une des 33 écoles agréées par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité. Il faut justifier d’un baccalauréat, d’un diplôme donnant accès aux études universitaires ou d’un certificat sanctionnant une formation professionnelle de 2 ans.

Travailler en crèche

Les profils ayant bénéficié d’une formation sanitaire ont la préférence des recruteurs au niveau des crèches notamment en raison de la règlementation. Par exemple, les puéricultrices ont plus de chance d’accéder aux postes de direction de structures que les EJE. De ce fait, le besoin de formation des directrices de crèche n’est pas souvent pris en considération. Elles sont rares à être formées pour communiquer, pour gérer des équipes et pour prendre la responsabilité d’une crèche. Le plus souvent, le recrutement de directrices adjointes gestionnaires devient nécessaire.

Si par contre, vous souhaitez passer plus de temps au contact des enfants, la formation EJE reste une approche ludique et intéressante. Les auxiliaires et les puéricultrices sont axés sur les aspects médicaux, hygiènes et sanitaires. Par contre, les éducateurs assurent l’épanouissement et l’éveil des enfants.

Mots clés
Villes Educatrices

Villes Educatrices

Actualités de l’éducation et de l’enseignement en France et par ville ( Paris, Marseille, Lyon…)

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *