Enseignement supérieur

Tage Mage : pourquoi le passer et comment le réussir ?

Examination

Le Tage Mage est une épreuve éprouvante pour les candidats. Au vu des débouchés qu’il propose, il est vivement conseillé aux étudiants de le tenter, même s’il n’est pas le seul moyen pour entrer dans l’établissement de son choix. Voici quelques conseils et astuces pour le réussir.

Quelle est l’utilité du TAGE MAGE ?

Le Tage Mage permet de postuler à l’entrée de plusieurs établissements et formations (Grandes Écoles, Concours Passerelle, Concours Tremplin, Concours indépendants, etc.. ). Ce test d’aptitude est un passe-partout pour les écoles de la banque, les écoles de commerces, les écoles de gestion ou management. En outre, le Tage Mage ouvre les portes de plusieurs établissements étrangers.

Conçu et organisé par la « Fondation Nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises », le Tage Mage est organisé par session (1 session par an) dans diverses villes de France. La note est disponible 5 jours après le test et la FNEGE peut fournir une attestation.

Comment le réussir ?

Plusieurs techniques et méthodes peuvent être préconisées pour réussir le test d’aptitude Tage Mage. Le site Tagemajor.com propose des prépas ou encore des stages intensifs en vue du concours. L’entraînement en ligne permet de bénéficier de plusieurs options intéressantes comme les notes détaillées ou encore les corrigés.

Pour réussir le Tage Mage, il est impératif de bien connaître son déroulement et sa forme. En appréhendant les principales caractéristiques de ce test, on peut déjà s’entraîner avec plus de sérénité. Les 6 sous-tests de 15 questions doivent être faits dans un temps imparti (20 minutes par sous-partie).

L’ordre d’arrivée des tests est immuable, mais on peut traiter les questions dans n’importe quel ordre. Le fractionnement du temps imparti est essentiel pour garder un rythme soutenu durant l’examen et ne pas se laisser déborder. Répondre à 15 questions en 20 min signifie qu’il faut passer au maximum environ 1 min et 20 secondes sur chaque question. En d’autres termes, la relecture n’est pas toujours possible. En cas d’hésitation, il faut sauter la question, car il ne faut jamais répondre au hasard.

En effet, les mauvaises réponses font perdre des points tandis que la non-réponse n’a pas de conséquence. S’il reste du temps, il est possible de revenir sur les questions « difficiles » pour utiliser une méthode dite « par élimination ». Étant un QCM, le Tage Mage apporte déjà des réponses parmi lesquelles il est possible de choisir la meilleure. À l’entraînement, il faut cibler les questions où l’on peut rencontrer des difficultés et travailler chaque catégorie « une par une ».

Mots clés
Villes Educatrices

Villes Educatrices

Actualités de l'éducation et de l'enseignement en France et par ville ( Paris, Marseille, Lyon...)

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *