Enseignement primaire

Les jeunes réfugiés sont recueillis par l’administration scolaire

L’administration scolaire offre des cours de français et une opportunité aux réfugiés de poursuivre de se familiariser avec la langue de Molière. En effet, quelques écoles se sont engagées à ouvrir leurs portes à de jeunes migrants. Une opération qui devrait continuer à la rentrée prochaine.

Pourquoi l’enseignement primaire ouvre ses portes à ces jeunes ?

Avant, ces jeunes avaient une vie. Dans leur pays d’origine ils avaient un travail, une maison.
Et aujourd’hui, ils ont l’occasion de recommencer une nouvelle vie et pourquoi pas poursuivre leurs études. Mais avant tout, pour ceux qui n’ont aucune base en français doivent commencer par le B-A BA.

Quelles sont ces établissements qui accueillent les réfugiés ?

L’université Paris Ouest Nanterre, est l’une des écoles qui a souhaité aider les jeunes immigrés d’origine Syriennes, Afghanes ou Irakiennes à s’intégrer, en leur offrant des cours de français intensif. De plus, l’université dispose d’un pôle Français pour Étudiants Étrangers.

L’institut catholique de Paris ou ICP s’est aussi engagé dans ce mouvement. Au premier semestre de cette année, un groupe de dix migrants syriens et irakiens a été accueilli à l’Institut de langue et de culture française de l’ICP.

Science Po Paris a également participé à ce soutien. Grâce à la motivation de certains étudiants français, l’université a lancé, un programme de cours de langues.

Science Po va plus loin, en signant un partenariat avec Kiron, une startup sociale allemande qui veut donner accès à l’enseignement à toute personne migrée. Ce programme associe enseignement via internet et permet d’obtenir des diplômes des écoles partenaires.

Laetitia

Laetitia

Maitresse en primaire et digital addict, je m'intéresse à l'actualité de l'éducation, spécialement en primaire !

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *